https://revuefreg.fr/index.php/home/issue/feed Revue Française d'Economie et de Gestion 2021-05-19T02:24:01+02:00 RevueFreg Admin revue.freg@gmail.com Open Journal Systems <p><span id="cch_f278b55279b274e" class="_mh6 _wsc"><span class="_3oh- _58nk">La Revue Française d'Economie et de Gestion est une revue évaluée par des pairs en Open access relevant du centre français. Elle vise la publication d’articles en Sciences économiques et de Gestion</span></span></p> https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/294 Gestion de la dette publique après la crise de 2008 : la fragilité européenne face à la prospérité japonaise (Etude comparative) 2021-05-19T02:03:44+02:00 Khalid Rguibi revue.freg@gmail.com Khalid ACHIBANE revue.freg@gmail.com <p>Le creusement du déficit budgétaire a accru le recours des Etats aux marchés financiers pour lever rapidement et massivement des capitaux, et toute prévision négative sur le caractère soutenable de la politique économique peut être sanctionnée par les marchés financiers sous la forme de primes de risques plus élevés et d’une hausse du taux d’intérêt sur le marché des fonds prêtables.</p> <p>Après la crise de 2008, les pays de la zone euro ont choisi la mise en place de plans d’austérité budgétaire pour rassurer les marchés. Le Japon par contre a réussi à garder un niveau élevé des dépenses publiques malgré son ratio de dette publique excédant très nettement celui des pays de la zone euro et des Etats Unis. Pourtant, le Japon n’a pas été pénalisé par les agences de notations et les marchés comme de nombreux autres pays moins endettés de la zone euro.</p> <p>Cet article est une étude comparative de la gestion de la dette publique au Japon et dans la zone euro après la crise de 2008. L’objectif &nbsp;de cet article est de détecter les causes de la fragilité du modèle européen et les sources de puissance qui font du modèle japonais une exception au niveau mondiale.</p> 2021-05-19T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Khalid Rguibi, Khalid ACHIBANE https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/292 THE PUBLICATION OF SOCIETAL INFORMATION FOLLOWING THE REVISION OF THE ACCOUNTING LAW IN THE OHADA ZONE 2021-05-18T02:12:21+02:00 Claire GUIMEZAP claire.choukem@myiuc.com <p>In a context marked by a widespread awareness of the needs of sustainable development, the OHADA legislator has been constantly burdened on all sides for its statism to the rise of societal problems. However, After the reform of the OHADA system, sustainability problems once more did not met up with the appointment of normalization. However, several enterprises continue to publish their societal information in parallel with their financial communication. As such, the problem raised by this article is that of understanding the mode of production and disclosure of non-financial information in the absence of a regulatory framework. A descriptive empirical analysis is carried out with a sample of 120 enterprises which propagate their societal information in the OHADA zone. It reveals that internet websites and implication in the development of the local community are respectively the medium and theme of the most used disclosures in the OHADA zone with regards to sustainability reporting under the pressure of some stakeholders especially consumer associations, ministerial departments in charge of the environment labor and social security.</p> 2021-05-18T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Claire GUIMEZAP https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/289 La relation entre l’enseignement des principes de la RSE , ESS et le DD et l’Orientation vers l’Entrepreneuriat Social au milieu des étudiants 2021-05-12T06:22:46+02:00 Afafe EL AMRANI EL HASSANI a.elamranielhassani@uiz.ac.ma <p>Il est indéniable qu’il existe une relation directe entre l’enseignement de l’entrepreneuriat et la promotion de l’esprit entrepreneurial. Mais cette relation existera-t-elle toujours lorsqu’il s’agirait de l’enseignement des principes de la RSE et ses concepts associés - tels que le DD et l’ESS - et l’orientation vers l’entrepreneuriat social&nbsp;? Notre recherche s’articule donc autour de la problématique suivante&nbsp;: l’intégration de modules relatifs à la RSE dans la formation entrepreneuriale aura-t-elle un impact sur l’orientation des étudiants vers l’entrepreneuriat social&nbsp;? Pour y répondre, nous avons fait un tour d’horizon de l’intégration de modules sur l’entrepreneuriat dans les cursus de formation supérieure dans les établissements de formation au Maroc pour détecter la relation entre l’intégration des principes de la RSE et l’orientation des jeunes étudiants vers l’entrepreneuriat social. Les recherches confirment l’existence d’une relation étroite entre la formation en RSE et l’orientation des étudiants vers l’entrepreneuriat social ce qui nous conduit à tester cette hypothèse dans une future recherche sur un échantillon d’étudiants ayant bénéficié d’un cycle de formations en RSE et leur intention de s’orienter vers l’entrepreneuriat social.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Afafe EL AMRANI EL HASSANI https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/287 Conception & Mode de gestion d’un indice boursier islamique à la place financière marocaine (Bourse des valeurs de Casablanca) 2021-05-12T06:14:18+02:00 Najib MRABET n.mrabet@ump.ac.ma Sabrine FARCHECH s.farchech@ump.ac.ma Mostafa LEKHAL Mostafa.lekhal@ump.ac.ma <p>Cette recherche se propose de construire un indice boursier islamique IMASI à la bourse des valeurs de Casablanca et de l’analyser tout en comparant sa performance avec son référentiel le MASI. Nous avons procédé donc à une étude constructive basée sur la collecte des données auprès de différentes institutions financières. Notre échantillon d’étude est constitué de 80 sociétés cotées en bourse pour la période (2014- juin2018) .Ces données ont été traitées et filtrées par Excel, tout en suivant les différents modes de filtrages dictés par les principes de la charia ainsi que les calculs des mesures de la performance. Nos résultats ont indiqué d’une part que l’indice boursier islamique a éliminé presque 39 % des valeurs cotées en bourse ; et d’autre part l’IMASI est plus ou moins performant par rapport à son homologue conventionnel. L’analyse des résultats révèle que l’IMASI semble une très bonne solution pour la catégorie d’investisseurs qui veulent placer leurs fonds dans des actifs islamiques.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Najib MRABET, Sabrine FARCHECH, Mostafa LEKHAL https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/284 Paiement numérique en temps de covid-19 au Maroc : vers une évolution durable ? 2021-05-12T04:45:54+02:00 Omar Zahraoui zahraouiomar2000@yahoo.fr Ouafae Jallouli jallouli.ouafae@gmail.com <p>A l’échelle mondiale, la propagation du Covid-19 a eu des impacts considérables aussi bien sur le comportement des consommateurs en matière de paiement électronique que sur la réduction des inégalités liées à la fracture numérique. En effet, la pandémie du COVID-19 a fait évoluer les habitudes des consommateurs et des petites entreprises vers les paiements numériques qui occupent désormais une place importante dans le marketing bancaire. Dans un contexte d’isolement social et commercial, imposé par la crise du Coronavirus, ce document se propose à partir d’une étude de cas réalisée sur un échantillon de 17 personnes au Maroc, d’explorer l’accroissement du paiement numérique pendant la crise sanitaire afin de mettre en évidence les dynamiques qui expliqueraient cette évolution ainsi que ses moyens de pérennisation. Ce mode de paiement qui s’est imposé par lui-même, ne doit plus être considéré comme une commodité dont on peut aisément se passer car il va de la fonction sociale et la valeur économique qu’il revêt. Il est donc nécessaire de comprendre le mécanisme qui a participé à l’institutionnalisation progressive du paiement électronique dans les entreprises si on veut créer des conditions favorables à son développement.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Omar Zahraoui, Ouafae Jallouli, Ouafae Jallouli https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/281 Amélioration de la prise en charge des patients cancéreux face au Covid-19 : Etat des lieux et analyse 2021-05-12T04:32:25+02:00 Nadia TAMOUH tamouhnadia@gmail.com Rahhal LAHRACH rahhal.lah@gmail.com Ouarda BOUABDELLAH o.bouabdellah@ump.ac.ma Abdelali OUASRHIR ouasrhir.abdelali@gmail.com <p>Le monde entier est frappé par une flambée épidémique sans précédent, connue sous l’appellation de nouveau Coronavirus 2019 ou covid 19. La gravité de cette crise réside dans la vitesse de sa propagation, les pouvoirs publics se trouvaient dans l’obligation d’adapter leurs modes de gouvernance au nouveau contexte épidémique. A l’échelle mondiale, une panoplie de mesures ont été mises en place en urgence pour limiter la propagation de la pandémie à savoir le confinement, cessation des activités industrielles et commerciales. Sur le plan sanitaire, ses répercussions sur le système de santé étaient indéniables notamment la cancérologie qui constitue le principal défi de la politique nationale de santé parce qu’elle nécessite des soins rapides et des ressources importantes. L’objectif de cette recherche est de mettre en lumière les pratiques de gouvernance entreprises par le centre d’oncologie Oujda pour réduire les retombées négatives de la pandémie vis-à-vis : patients, professionnels de la santé et circuit de prise en charge. Une analyse a été effectuée via la matrice SWOT pour permettre aux responsables du centre d’oncologie de dresser la feuille de route pour maitriser les effets de la pandémie sur les parties prenantes à l’hôpital ainsi que la qualité de soins.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Nadia TAMOUH, Rahhal LAHRACH, Ouarda BOUABDELLAH, Abdelali OUASRHIR https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/279 L’ innovation organisationnelle au service de la performancedes entreprises agroalimentaires : Cas du Grand Agadir 2021-05-12T04:14:00+02:00 Lamia EL KAHRI l.elkahri@uiz.ac.ma MOHAMMED EL AMRANI el_amranius@yahoo.com <p>L’innovation constitue un levier fondamental dans le processus de développement des entreprises, qu’elles doivent impérativement intégrer dans leur démarche d’amélioration de leur compétitivité.&nbsp;Or, la notion de l’innovation organisationnelle a été largement négligée dans la littérature en gestion.&nbsp;</p> <p>Selon (Damampour &amp; Aravind, 2012) les résultats des études réalisées sur l’innovation organisationnelle sont divergents et controverses par rapport à l’innovation technologique qui est clairement définie dans ses pratiques et objectifs comme le montre (Keupp, et&nbsp; al., 2012).</p> <p>Cet article vise à enrichir la littérature en la matière. Pour ce faire, nous nous intéressons spécifiquement à la démarche Lean management comme source d'innovation organisationnelle à l'origine de la compétitivité et de la performance de l’entreprise. Nous proposons des hypothèses de recherches basées en grande partie sur des théories existantes qui seront testées sur un échantillon de 68 entreprises agroalimentaires dans le Grand Agadir.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Lamia EL KAHRI, MOHAMMED EL AMRANI https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/295 The impact of the knowledge economy on inclusive development in Morocco: Analysis and comparisons 2021-05-19T02:13:44+02:00 Abdelkader EL MOUTAOUKIL a.elmoutaoukil@uiz.ac.ma Sofyan OUMANE Sofyan.benlhoucine@gmail.com <p>This research paper is part of the development of economy; it presents the contribution of the knowledge economy development in Morocco. A new model adopts a development strategy based on four fundamental pillars: Economic Incentives and institutional regime, education and human resources, national research and innovation system and infrastructure of information technology and communication. Through this brief, we develop several types of analysis to assess the economic situation of Morocco in a comparative framework.<br>The objective is to assess the level of the four components of the knowledge economy in the context of developing countries (in particular, Morocco). To do this, this article proposes to examine first, the economic situation of Morocco in a comparative and descriptive framework. Then, the second step is to assess Morocco's capacity in terms of the knowledge economy. In the end, the final step deals with the link between the indices of the knowledge<br>economy and development in the context of the Moroccan economy.</p> 2021-05-19T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Abdelkader EL MOUTAOUKIL https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/293 Les Déterminants Territoriaux de la Dynamique Entrepreneuriale au niveau de la ville de Fès : résultats d’une analyse factorielle 2021-05-19T01:57:32+02:00 MOHAMMED EL AMRANI el_amranius@yahoo.com <p>Conscients du rôle capital de la création d’entreprise dans la croissance économique marocaine, les décideurs publics ont mis en œuvre ces dernières années, des réformes structurantes pour améliorer le climat des affaires, favoriser la simplification des démarches de création d’entreprise et promouvoir l’entrepreneuriat tant au niveau régional que national. Mais, les performances entrepreneuriales réalisées restent en deçà des potentialités du pays et<br>inférieures à celles réalisées par des économies similaires notamment dans la zone MENA, selon les conclusions de l’étude Global Entrpreneurship Monitor (GEM) (Maroc, 2015). Cette réalité interpelle les pouvoirs publics et l’écosystème de l’entrepreneuriat dans son ensemble. Ainsi, et dans le but d’étudier et d’analyser les caractéristiques de la dynamique entrepreneuriale dans le contexte Marocain, nous avons mené dans le présent travail une étude approfondie des déterminants territoriaux de la dynamique entrepreneuriale au niveau de la ville de Fès. Les résultats obtenus ont permis d’identifier et d’analyser les principaux facteurs déterminants la dynamique entrepreneuriale au niveau de la ville de Fès, à travers l’analyse<br>factorielle exploratoire par le biais de l’analyse en composante principale sous le logiciel SPSS 21. Le présent article présentera et discutera les principaux résultats obtenus.</p> 2021-05-19T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 MOHAMMED EL AMRANI https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/290 Développement durable un levier de compétitivité des entreprises marocaines : Cas de l’OCP 2021-05-12T06:30:07+02:00 Soukaina EL AMINE Soukaina.elamine@usms.ac.ma Nabil BOUAYAD AMINE Nabil_bouayad@hotmail.com <p>Le Maroc a incorporé dans son plan stratégique le concept de développement durable, qui appuie l’équilibre entre les dimensions sociales, économiques, et environnementales. A cet égard, nous constatons un intérêt croissant vis-à-vis de l’engagement en matière de développement durable, la question à laquelle nous souhaitons répondre à travers ce papier s’articule autour du lien entre le développement durable et la compétitivité des entreprises<br>marocaines. Nous tentons de vérifier deux hypothèse selon la première l’adoption d’une stratégie de développement durable améliorait la compétitivité des entreprises marocaines, et selon la deuxième l’adoption d’une stratégie de développement durable remettait en question la compétitivité des entreprises. Nous vérifions ces hypothèses dans le cadre d’une étude de cas d’une société adoptant le développement durable notamment le groupe OCP, nous tentons de mesurer la répercussion de l’adoption d’une stratégie de développement durable sur certains indicateurs de la compétitivité en l’occurrence : l’évolution des parts de marché, l’évolution de la productivité et de la rentabilité.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Soukaina EL AMINE , Nabil BOUAYAD AMINE https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/288 LA RECONNAISSANCE COMME MEDIATEUR ENTRE LES HABILITES DE COMMUNICATION DU SUPERIEUR ET LA MOTIVATION INTRINSEQUE CAS DES FONCTIONNAIRES DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES 2021-05-12T06:18:27+02:00 Aicha AOURZAG a.aourzag@gmail.com <p>En gestion des ressources humaines, la reconnaissance a gagné de plus en plus d’importance, puisqu'elle&nbsp; représente un enjeu majeur pour la saine gestion des organisations. Bien que la communication et la motivation soient implicitement abordées dans les écrits sur la reconnaissance au travail, le lien entre ces trois concepts est curieusement, fort peu développé. Ce papier approfondit le concept de la reconnaissance au travail en le&nbsp; mettant en relation avec les habilités de communication du supérieur et la motivation intrinsèque des salariés. Plus spécifiquement, il s’agit de chercher le lien entre ces trois concepts&nbsp;: reconnaissance habilités de communication du supérieur et motivation. D’après une étude réalisée par questionnaire auprès de 50 fonctionnaires des administrations publiques,&nbsp; nous avons pu démontrer que toutes les habiletés de communication du supérieur sont reliées positivement à la reconnaissance. Aussi&nbsp; plus les fonctionnaires&nbsp; se sentent reconnus par leur supérieur plus ils sont motivés intrinsèquement, et ce en permettant aux collaborateurs de sentir que leur travail est important et apprécié. Cette recherche apporte un éclairage diffèrent sur la reconnaissance au travail en explorant la dimension communication qui y est inhérente.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Aicha AOURZAG https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/285 La prédiction de la souscription des produits bancaires participatifs à partir de leur valeur attendue 2021-05-12T04:51:10+02:00 Abdelkabir EL KASSIMI elkassimiabdelkabir@yahoo.fr Houcine BERBOU berbou@academus-bm.com Smail OUIDDAD ouiddad.smail@gmail.com <p>Les banques participatives viennent d’être autorisées à ouvrir leurs agences au Maroc et ont lancé en juillet 2017 leurs premiers produits bancaires participatifs. L’expérience passée des produits bancaires alternatifs montre cependant un faible taux d’acceptation de ces produits par les consommateurs marocains.</p> <p>L’objectif de cet article est de prédire l’intention de souscription des produits bancaires participatifs au Maroc à partir de leur valeur attendue. Pour ce faire, et afin de répondre à des appels théoriques récents, nous avons mobilisé la théorie des valeurs de consommation en adaptant le modèle de Sheth, et al. (1991) au contexte islamique et temporel spécifique au lancement des PBP au Maroc.</p> <p>La méthodologie quantitative adoptée (366 répondants) démontre que la valeur attendue des produits bancaires participatifs se structure en 3 dimensions (fonctionnelle, sociale et spirituelle) et qu’elle influence positivement l’intention de la souscription des produits bancaires participatifs et de leur faire du bouche-à-oreille.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Abdelkabir EL KASSIMI , Houcine BERBOU , Smail OUIDDAD https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/283 Measuring the impact of operational risk on profitability: Case of Moroccan banks 2021-05-12T04:41:50+02:00 Btissam TAHRAOUI Tahraoui.btissam@uit.ac.ma Mustapha ACHIBANE achibm@hotmail.com <p>Today most financial intermediaries have emphasized a focus on operational risk management, due to several bank losses worldwide. These dysfunctions reflect the operational risk impact on banks' profitability. It became clear that there is an urgent need for robust strategies to identify, measure, and target the types of operational risk according to their severity.In Morocco, several performance indicators allow measuring profitability in particular the ROA and the ROE. In this case, this study aims to represent the evolution of the principal performance indicators to establish a diagnosis of the Moroccan banking sector and to analyze the impact of the seven risk categories projected by the Basel Committee(Internal fraud, External fraud, Employment practice and workplace safety, Customer’s products and business practices, Damage to tangible assets, Business and systems malfunctions, and Execution delivery and management of processes)on Moroccan banks profitability.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Btissam TAHRAOUI , Mustapha ACHIBANE https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/280 La contribution de la bonne gouvernance à la réussite des projets territoriaux : revue de littérature 2021-05-12T04:23:32+02:00 Mohamed DAANOUNE daanoune1983@gmail.com Lhassane JAOUHARI jaouhari_lhassane@yahoo.fr <p>La gouvernance est un terme polysémique, utilisée actuellement par tous, expert ou débutant, public ou privé, elle revêt de multiples significations et se prête à de multiples usages selon le champ disciplinaire, utilisée au niveau local, au niveau national comme au niveau mondial et global dans plusieurs domaines.</p> <p>En effet, notre article synthétique met en évidence l’état de l’art relatif au développement territorial dans le cadre de la gouvernance territoriale afin de cerner les travaux déjà effectués dans ce domaine et d’avoir une idée sur les travaux non encore entamés qui constitueront par la suite notre contribution à l’amélioration de la recherche scientifique en se basant sur les facteurs déterminants de la gouvernance territoriale issus de la phase théorique en l’occurrence la participation des parties prenantes à la prise de décision territoriale, la coopération des acteurs, la négociation et la coordination.</p> <p>Ensuite, nous focaliserons notre recherche sur la contribution de&nbsp;la bonne gouvernance territoriale &nbsp;à la réussite des projets territoriaux en particulier et au développement en général, puis nous mettrons l’accent sur le rôle&nbsp; des parties prenantes à l’amélioration du taux de réussite de ses projets en se concentrant sur le rôle de l’institution du gouverneur qui constitue le pivot des acteurs territoriaux par la fonction de coordination qu’il assure.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Mohamed DAANOUNE, Lhassane JAOUHARI https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/278 EVALUATION DE L’APPORT DU MARCHE FINANCIER ET MONETAIRE CONGOLAIS SUR LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN RDC 2021-05-12T04:03:37+02:00 David MUKUBAGANYI Davidbaguma35@gmail.com <p>Ce papier évalue la question de l’impact du marché financier et du marché monétaire sur le financement de la croissance en République Démocratique du Congo. Nous avons commencé par élucider les concepts clés de cette thématique à savoir&nbsp;: le marché financier et le marché monétaire.&nbsp; Ensuite partant d’une approche économétrique, faisans recours au modèle «&nbsp;Autoregressive Distributed Lag / ARDL&nbsp;» ou modèle autorégressif à retard échelonnés ou distribuées / ARRE&nbsp;» qui a l’avantage de prendre en considération la dynamique temporelle dans l’explication d’une variable. Nous servant de cinq variables prises en considération dans cette analyse, de cinquante observations soit de 1970 à 2019 et de données provenant essentiellement des rapports annuels de la Banque centrale du Congo et la base de données sur les indicateurs du développement dans le monde. Nous avons présenté la situation économique et l’impact de ces deux marchés sur le financement de la croissance et par ricochet le processus de développement via l’évaluation d’importance quantitative des marchés financiers et monétaires sur la croissance économique en RD Congo.</p> 2021-05-16T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 David MUKUBAGANYI https://revuefreg.fr/index.php/home/article/view/296 L' Aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) un Nouvel Outil au Service du Tourisme Sénégalais ? 2021-05-19T02:24:01+02:00 Moustapha GUEYE moustaphagueye@hotmail.com <p>L'aéroport international Blaise-Diagne (AIBD) ou le nouvel aéroport de Dakar, capitale du Sénégal, est situé à <a href="https://fr.wikipedia.org/wiki/Diass">&nbsp;Diass non loin de Mbour sur la Petite-Côte à 47&nbsp;kilomètres au sud-est de Dakar</a>. Il est financé par l’Etat sénégalais à travers divers prêts consentis entre 2005 et 2017. Sa construction a nécessité environ 400 milliards de francs CFA d’investissement. Inauguré le 7 décembre 2017, il remplace l'aéroport international Léopold S Senghor (AILSS) de Dakar dont ses capacités d’accueil ont été atteintes. Celui-ci ne s’occupe plus désormais que de certains vols non commerciaux essentiellement civiles et militaires. La construction de l’AIBD est donc une nécessité pour faire face au flux grandissant de passagers. En un an d’existence, il a accueilli près de 2.500.000 de passagers. L’aéroport a aussi accueilli durant cette courte période, 70 compagnies aériennes, dont une dizaine d’entre elles font la moitié du trafic de par leur régularité et la taille de leurs avions à savoir&nbsp;: Sénégal Air Line, Air France, Delta Airlines, Brussels Airlines, Ethiopian Airlines, Al Italia, Turkish Airlines, Iberia, Air Portugal, Royal Air Maroc et Air Algérie. Cette étude vise à montrer l’impact de l’AIBD, implanté entre Dakar et Mbour sur le secteur touristique sénégalais. L’étude a montré que l’AIBD porte d’entrée du pays de la TERANGA va davantage ouvrir ce pays à l’extérieur et développer le secteur touristique. Mieux, le gouvernement sénégalais a déjà entrepris la construction de nouveaux terminaux et de nouvelles pistes sont en projet pour permettre à l’aéroport d’atteindre l’objectif de 5 millions de passagers dès 2022 et de 10 millions de passagers en 2035. Cela avait commencé à se répercuter sur le secteur avec d’un côté la multiplication de projets d’infrastructures hôtelières dans la zone. Et de l’autre côté, la hausse significative des passagers en 2018 et 2019, mais freinée par la crise sanitaire mondiale et les nouvelles conditions parfois très limitées de voyager en 2020 et 2021.</p> 2021-05-19T00:00:00+02:00 Copyright (c) 2021 Moustapha GUEYE