Contribution à l’étude du rôle de la confiance interpersonnelle dans l'amélioration des performances individuelles des salariés au travail

Auteurs

  • CHRAIBI Soufiane

Mots-clés:

Confiance interpersonnelle, Performance au travail, Relation Manager-Collaborateur, PME, Équations structurelles

Résumé

La confiance interpersonnelle tient une place de plus en plus grandissante dans la relation salariale. Plusieurs chercheurs se questionnent sur son impact sur les performances individuelles des salariés dans une entreprise. Ainsi,  ce sujet suscite de plus en plus d’engouement de la part des chercheurs en GRH et comportement organisationnel (Rousseau, 2007 ; Campoy & Neveu, 2005 ; 2007). En dépit de cet intérêt, les difficultés dans la définition et l'opérationnalisation de la confiance ont entravé l'étude empirique de sa relation avec la performance. La théorisation d’Argyris (1964), selon laquelle la confiance dans la gestion est déterminante pour la performance organisationnelle, consolidée par Rousseau (1998), est intuitivement séduisante. Cependant, peu de preuves empiriques sont venues appuyer ces affirmations.

Notre recherche vise, via une étude quantitative qui a été menée auprès de 193 salariés, choisis selon la méthode de l’échantillonnage par convenance, dans des PME marocaines, à étudier l’influence de la confiance interpersonnelle manager-collaborateurs sur la performance au travail de ces derniers à travers la méthode des équations structurelles. Notre objectif consiste à identifier la nature du lien qui existe entre la confiance interpersonnelle, dont la définition sera celle de Mishra (1996), et les déterminants de la performance individuelle définis selon la typologie de Campbell (1990).

##plugins.generic.usageStats.downloads##

##plugins.generic.usageStats.noStats##

##submission.downloads##

Publiée

2020-08-18